Accueillez un apprenti

Le quotidien avec un apprenti : mode d’emploi

A bien des égards, un apprenti est un salarié comme les autres : il signe un contrat de travail, dispose de congés payés et partage les devoirs des salariés envers l’entreprise.

Cependant, il s’agit pour lui d’une première expérience professionnelle. L’entreprise est pour lui un lieu de formation. En arrivant, il ne connaîtra pas forcément les codes de l’entreprise : expliquez-lui votre fonctionnement, il pourra ainsi s’adapter rapidement.

L’apprenti a besoin d’être guidé et formé pour être opérationnel. Mais au fur et à mesure de sa formation, il pourra progressivement réaliser de plus en plus de tâches de façon autonome.

Si la collaboration ne se passe pas aussi bien que prévu, ce peut être à cause du manque de maturité de l’apprenti, source potentielle d’incompréhensions.

La plupart du temps un dialogue franc et ouvert, éventuellement en présence des parents ou du CFA, peut venir à bout de ces difficultés.

La période de deux mois en début d’apprentissage pendant lesquels les deux parties peuvent rompre librement le contrat est également un bon moyen de s’assurer de la collaboration sur le long terme.

Le rôle du maître d’apprentissage

Le rôle du maître d’apprentissage est crucial. Qu’il s’agisse du chef d’entreprise ou d’un ou plusieurs salariés volontaires, il accompagne l’apprenti vers l’obtention de son diplôme, le forme à un métier et le guide dans sa découverte du monde du travail.

Le maître d’apprentissage a une véritable responsabilité envers l’apprenti et un devoir de transmission des savoir-faire et méthodes de travail. Au quotidien, il est celui qui définit les tâches revenant à l’apprenti, vérifie la qualité de son travail et répond à ses questions éventuelles.

La relation maître-apprenti est enrichissante pour les deux parties, les maîtres d’apprentissage se félicitant souvent d’avoir découvert chez leurs apprentis, outre une véritable motivation et un regard neuf sur leur profession, des connaissances nouvelles sur les dernières techniques et innovations de leur secteur.

Cette relation si particulière donne parfois lieu à des collaborations de long terme, les apprentis reprenant l’activité de leur maître à leur départ en retraite, perpétuant ainsi leur savoir-faire.