24 octobre 2013
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Effets de la non-relance de certains demandeurs d’emploi pour l’actualisation au titre d’août 2013 sur les statistiques d’août et de septembre 2013

Chaque mois, l’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits doivent actualiser leur situation auprès de Pôle emploi. Ils disposent pour cela d’une plage d’un peu plus de 15 jours, allant de la fin du mois en question jusqu’au milieu du mois suivant. Les demandeurs d’emploi qui n’ont pas actualisé leur situation 5 jours avant la fin de la campagne font l’objet d’une relance, principalement par texto, courriel ou message vocal. Lors de la campagne d’actualisation du mois d’août, qui se déroulait du 29 août au 16 septembre, une défaillance s’est produite dans l’acheminement d’une partie des textos et messages vocaux de relance envoyés aux demandeurs d’emploi le 11 septembre. En France métropolitaine, si de nombreux demandeurs d’emploi ont bien été relancés, 186 000 ne l’ont pas été alors qu’ils auraient dû l’être. Ce dysfonctionnement dans le processus de relance pour l’actualisation du seul mois d’août a eu un impact sur les statistiques de demandeurs d’emploi en août, puis en septembre.

La Dares et Pôle emploi ont publié le 30 septembre 2013 un communiqué de presse qui, tout en rappelant que les chiffres publiés le 25 septembre traduisaient bien la réalité des inscriptions à Pôle emploi à la fin du mois d’août, informait de l’incident et présentait une estimation de son impact sur le nombre de demandeurs d’emploi1.

Cette note rappelle l’estimation de l’effet du dysfonctionnement rencontré lors de la campagne d’actualisation relative au mois d’août sur les statistiques d’août, et présente les effets sur les statistiques du mois de septembre.