17 juin 2013
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

2013-036 - Les demandeurs d’emploi stagiaires de la formation professionnelle

Quels itinéraires après la formation ?

Selon une enquête menée en 2009 par la Dares auprès de demandeurs d’emploi ayant débuté une formation en 2006, 38 % étaient en emploi un mois après la fin de leur formation, 56 % six mois après et 64 % dix-huit mois après. En revanche, 15 % de ces stagiaires n’avaient pas retrouvé d’emploi dans les deux ans suivant la fin de leur formation.

Ce sont ceux qui étaient déjà bien insérés sur le marché du travail avant leur stage qui ont les meilleures perspectives de reprise d’emploi : 69 % d’entre eux travaillent un an et demi après la fin de leur formation, contre 52 % de ceux qui avaient été auparavant essentiellement au chômage ou inactifs.

Les demandeurs d’emploi qui ont suivi des formations ciblées avec un important contenu opérationnel (dans des domaines professionnels précis ou pour se perfectionner dans leur métier) retrouvent plus rapidement un emploi après leur formation que les autres. Ceux qui ont suivi une formation généraliste ou pour se remettre à niveau en retrouvent, en revanche, moins vite que la moyenne. Ceci s’explique en partie par leur plus grand éloignement du marché du travail, mais des écarts demeurent à caractéristiques individuelles identiques.

44 % des premiers emplois occupés après la formation sont des CDD mais dans les deux ans qui suivent la formation, 40 % des stagiaires ont obtenu un CDI. Les retours à l’emploi restent néanmoins fragiles : dans les deux ans qui suivent la fin de la formation, 68 % des stagiaires qui avaient accédé à un emploi l’ont quitté. La probabilité d’accès à un emploi stable dépend notamment de l’ancienneté au chômage avant l’entrée en formation et de la trajectoire antérieure du stagiaire.