15 décembre 2011
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

N° 125 - Revue TRAVAIL et EMPLOI janvier-mars 2011

AUTOUR DES XXIXes JOURNEES DE L’ASSOCIATION D’ECONOMIE SOCIALE

ABOUT THE XXIXth CONGRESS OF THE ASSOCIATION OF SOCIAL ECONOMY

Les carrières salariales des hommes et des femmes : quelle convergence sur longue période ?

Fabienne Berton, Jean-Pierre Huiban, Frédérique Nortier

Peut-on soutenir l’hypothèse d’une convergence des carrières salariales entre hommes et femmes sur le long terme en France et dans quel sens ? Telle est la question à laquelle répond cet article. Les carrières salariales des salariés français du secteur privé sont analysées à partir des données de l’Échantillon inter-régimes de cotisants 2001 (EIC2001). Deux générations sont comparées, celles des individus nés en 1946 et en 1962 à l’aide d’une méthode qui articule analyse typologique et estimation de fonctions de gain. Dans le cas de la génération la plus ancienne, les hommes et les femmes présentent des profils de carrière salariale très différents. Puis, entre la première et la seconde générations, les trajectoires salariales des hommes et des femmes convergent vers un modèle différent du modèle masculin précédent. Les carrières sont fréquemment longues, mais entrecoupées de nombreuses interruptions, dont la fréquence augmente chez les femmes mais également chez les hommes. Les inégalités salariales entre hommes et femmes persistent, mais prennent des formes nouvelles, coexistant avec la montée d’une hétérogénéité interne à chacune des deux populations.

Mots-clés : carrières, salaires, génération, inégalités hommes/femmes, classification, données de panel

Wage careers of men and women : the assumption of a convergence

Fabienne Berton, Jean-Pierre Huiban, Frédérique Nortier

The authors test the assumption of a convergence between the wage careers of men and women. To do this, they examine a large panel of French employees from the private sector, by using a new and rich dataset : the EIC (Échantillon Inter-régimes de Cotisants) 2001 panel. Two generations are observed, the first one composed of individuals born in 1946 and the second one of individuals born in 1962. In the former case, men wage careers appear to be very different of women ones. When considering the latter a convergence may be observed toward a new form, different of the men previous model. The careers may be long now but are frequently interrupted, such interruptions being more frequent both for men and women. There is still a wage gap between men and women but also a significant increasing of heterogeneity within each population.

Keywords : careers, wage, generation, gender gap, classification, panel data

JEL classification : J31, J62, J71, C23

Le développement de l’apprentissage dans le supérieur : une évaluation empirique à partir de l’enquête Génération 2001

Sabina Issehnane

On constate ces dernières années une élévation du niveau des diplômes concernés par l’apprentissage. L’objectif de cet article est d’étudier si les apprentis, qu’ils soient du secondaire ou surtout du supérieur, ont une meilleure insertion professionnelle, à savoir un accès à l’emploi plus probable et un salaire plus élevé, que ceux qui sont passés par la voie scolaire standard, autrement dit ceux qui ont effectué le même type d’études mais sans passer par l’apprentissage. L’auteure utilise pour cela une évaluation microéconométrique, à partir de l’enquête « Génération 2001 » du Céreq. Les résultats montrent que, après avoir corrigé du caractère non aléatoire de l’apprentissage, l’impact de l’apprentissage sur l’emploi devient non significatif pour les sortants du supérieur, alors que sans correction, il était positif. Pour le secondaire, l’effet sur l’emploi reste significatif et positif. L’apprentissage a un effet positif sur le salaire pour les deux populations.

Mots-clés : politique de l’emploi, apprentissage, évaluation, biais de sélection

The development of apprenticeship in higher education : an empirical evaluation from the “Generation 2001” survey

Sabina Issehnane

The author have noticed these last years a rise of the diplomas’ level concerned by apprenticeship. Her approach consists in considering if apprentices, who graduated from high school but also from higher education, have a better occupational situation, that is to say an access to an employment and a higher wage, than those who are crossed by the standard school way. She uses a micro-econometric evaluation from the survey “Generation 2001” of the CEREQ. The results of the estimations show that after having corrected the not random character of apprenticeship, the impact of apprenticeship on the employment becomes not significant for graduates in higher education. Without correction, the effect was positive. For the high school graduates, the effect on employment stays positive. The effect of apprenticeship on wages is positive for both.

Keywords : employment policies, apprenticeship, evaluation, diplomas’level, higher education

JEL classification : J24, C21, J38

Réformer les baisses de cotisations sociales ultramarines ?

Nicolas Bauduin, François Legendre, Yannick L’Horty

Afin de simuler les effets d’une réforme permettant, selon eux, d’optimiser la « dépense sociale », les auteurs utilisent ici une maquette chiffrée construite pour évaluer ex ante le dispositif « Girardin », un dispositif de réduction des cotisations sociales employeurs en vigueur dans les départements d’outre-mer français de 2003 à 2009. Ils recherchent un nouveau barème d’allègements, à coût budgétaire ex ante inchangé, qui permet de maximiser l’effet total sur l’emploi sans pénaliser les hausses de salaires. Leur proposition consiste à redéployer l’aide en direction du travail peu qualifié et des secteurs les plus exposés à la concurrence internationale. Cette proposition s’écarte assez sensiblement de la réforme qui s’est appliquée en 2009. Le chiffrage de ces effets conduit à une hausse de l’emploi de plus de 2 %.

Mots clés : allègements de charges sociales, départements d’outre-mer, politiques de l’emploi, travail peu qualifié, secteurs exposés

French reforme of employers’ social contributions for the overseas French departments ?

Nicolas Bauduin, François Legendre, Yannick L’Horty

The authors reuse a model built to evaluate ex ante the employment effect of the Girardin device, a reduction of employers’social contributions for the overseas French departments from 2003 to 2009, to simulate the effects of a new reform in order to maximize the “social spending”. They are seeking a new schedule of labor cost cuts within a constant ex ante budget, which maximizes the total effect on employment without penalizing wage increases. Their proposal is to reallocate aid towards the unskilled workers and the sectors most exposed to international competition. This proposal deviates quite substantially from the French reform which was implemented in 2009. Their computation leads to a rise in employment of more than 2%.

Keywords : employer’s social contributions, overseas French departments, employment policies, labor cost, social spending, regulation

JEL classification : J3, J38, J78

Les changements d’instruments de la politique de l’emploi en Wallonie et en France

Thierry Berthet, Bernard Conter

Cet article analyse la nature et la portée des changements introduits par la mise en œuvre de la Stratégie européenne pour l’emploi dans les politiques de l’emploi en Wallonie et en France. Ces changements affectent peu les institutions et les systèmes d’acteurs mais concernent de façon déterminante les instruments d’action publique. Les rapports de pouvoir et de compétition entre institutions nationales restent déterminants de la forme des transformations apportées à ces instruments. Les auteurs tendent notamment à souligner que les modifications incrémentales apportées à l’instrumentation et au système d’acteurs finissent par transformer sur le fond le sens de ces politiques publiques. Les principes d’activation, de territorialisation, d’individualisation, de contrôle paraissent émerger de façon symétrique dans les deux espaces étudiés. Les auteurs soulignent aussi qu’en dépit d’une faible capacité régulatrice en ce domaine, les recommandations de l’Union européenne produisent au final des inflexions importantes dans les politiques nationales.

Mots clés : politique d’emploi, européanisation, Stratégie européenne de l’emploi, Wallonie, France

The European employment strategy and its impact on Wallonia and France’s employment Policies

Thierry Berthet, Bernard Conter

This article aims at analyzing the nature and scope of the changes introduced by the implementation of in Wallonia and France’s employment policies. These changes weakly affect institutions or actor systems but they strongly hit the public action instruments. Power relations and competition between national institutions remain essential for the change of instruments. The authors’ objective is to emphasize that incremental changes brought to policy tools and actors system can finally produce drastic changes in the deep core and objectives of the national employment policies. They also point out that in spite of its weak regulatory capacity in this field of public action, the recommendations of the European Union have produced major and convergent effects on these two national policies. The principles of activation, individualization, territorialization and symmetrically seem to play a structuring role in the two analyzed areas

Keywords : employment policies activation, territorialization, Europeanization, public action tools, France, Wallonia

JEL classification : J68, J78

Essai d’approche positive des nouveaux risques sociaux

Catherine Pollak

Cet article vise à clarifier les débats normatifs de la littérature sur la réforme des États Providence en proposant une approche positive des « nouveaux risques sociaux ». L’hétérogénéité des risques considérés dans cette littérature pose la question du champ et de la spécificité de la protection sociale. Une définition substantielle permettant de délimiter objectivement le champ des « nouveaux risques sociaux » apparaît donc nécessaire mais aussi possible. Il s’agit certes de reconnaître que le risque social est une construction sociale, et qu’en tant que tel il ne peut être identifié a priori. Certains risques semblent toutefois avoir un potentiel particulier à être sociaux. Pour en délimiter le champ, l’auteure propose une grille d’identification à partir de quatre critères : l’indépendance entre le risque et la responsabilité, les conséquences économiques de la réalisation du risque, leur caractère assurable, et leur répartition socialement inégale.

Mots clés : risques sociaux, nouveaux risques sociaux, protection sociale, États Providence

Towards a positive approach on new social risks

Catherine Pollak

In order to clarify the normative debates in the recent welfare states literature, this paper proposes a positive approach on “new social risks”. The great diversity of “new social risks” leads to debates on the extend and specificity of social protection. Hence, an objective definition enabling to delimit the field of “new social risk” non only appears to be necessary, but also possible. Such an approach must acknowledge that social risks are socially constructed : thus, they cannot be identified as such a priori. However, some risks seem to have a particular potential to be social. To delimit the field of potentially social risks, the author proposes a set of identification criteria, based on the risks’ independence from liability, their economic consequences, insurability, and distribution inequality.

Keywords : social risks, new social risks, social protection, welfare states

JEL classification : D6, D63, I18