Reconnaissance de la lourdeur du handicap

L’objectif de la reconnaissance de la lourdeur du handicap – RLH – est de compenser financièrement les conséquences du handicap sur l’activité professionnelle : charges liées à la moindre productivité du travailleur, à une organisation particulière du travail, à un accompagnement social ou professionnel, à l’aide ou l’accompagnement apportée par un tiers ou un tuteur, etc.

De quoi s’agit-il ?

L’objectif de la reconnaissance de la lourdeur du handicap – RLH – est de compenser financièrement les conséquences du handicap sur l’activité professionnelle : charges liées à la moindre productivité du travailleur, à une organisation particulière du travail, à un accompagnement social ou professionnel, à l’aide ou l’accompagnement apportée par un tiers ou un tuteur, etc.

Les charges ainsi évaluées sont celles :

  • inhérentes au handicap de la personne concernée sur son poste de travail ;
  • qui perdurent après aménagement optimal de celui-ci ;
  • et qui sont supportées de manière pérenne par l’employeur.

La RLH est accordée pour une durée de 3 ans renouvelable (sauf cas particuliers) et ouvre droit :

  • Soit, à l’attribution de l’aide à l’emploi (AETH) comprise entre 450 et 900 fois le Smic horaire, selon l’importance des dépenses supportées par l’employeur.

Le montant annuel de l’AETH, par poste de travail occupé à plein temps, est de :
* 5 254,27 € pour le taux normal,
* 10 508,53 € pour le taux majoré.

  • Soit, à une modulation de la contribution si l’établissement assujetti à l’obligation d’emploi des personnes handicapées le souhaite.

En cas de changement de poste ou d’environnement de travail, ou bien d’évolution du handicap, une demande de révision doit être déposée.

Pour qui ?

Les employeurs de personnes reconnues handicapées et les personnes handicapées exerçant une activité non salariée.

Où s’adresser et comment ?

Le dossier de demande de RLH est disponible sur le site Internet de l’Agefiph. La demande est faite à l’Agefiph, soit directement par l’entreprise, soit avec l’aide du conseiller Cap emploi, Pôle emploi ou Mission locale lors d’un recrutement, ou du conseiller Sameth dans le cadre d’une action de maintien dans l’emploi.