Centres de rééducation professionnelle

Les centres de rééducation professionnelle sont des établissements médico-sociaux qui accueillent des personnes handicapées orientées par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et leur dispensent une formation qualifiante après le cas échéant, une formation préparatoire ou une pré-orientation en centre de pré-orientation (CPO).

De quoi s’agit-il ?

Les centres de rééducation professionnelle sont des établissements médico-sociaux qui accueillent des personnes handicapées orientées par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et leur dispensent une formation qualifiante après le cas échéant, une formation préparatoire ou une pré-orientation en centre de pré-orientation (CPO).

Le stage de rééducation professionnelle permet à la personne handicapée de suivre une formation qualifiante de longue durée avec la possibilité d’être rémunérée.
L’objectif du stage est de d’entraîner ou de ré-entraîner la personne au travail, en vue d’une insertion ou d’une réinsertion professionnelle.

L’assurance maladie couvre la totalité du financement de leur fonctionnement.

Ces périodes de formations peuvent donner lieu à rémunération ou à indemnisation.

Pour qui ?

Toute personne reconnue travailleur handicapée :

  • qui ne peut plus exercer son ancien métier ou qui n’a pu avoir accès à une formation professionnelle, suite à un accident ou à une maladie ;
  • qui souhaite être orientée vers un stage de rééducation professionnelle ;
  • et qui nécessite un accompagnement médico-social ;

peut bénéficier d’une formation en centre de rééducation professionnelle.

Lors de la formation, la personne a le statut de stagiaire de la formation professionnelle.

Comment ?

Une décision d’orientation de la CDAPH est nécessaire pour accéder aux stages de rééducation professionnelle organisés par les CRP. La personne handicapée doit faire sa demande auprès de la maison départementale des personnes handicapée (MDPH)

La CDAPH décide également de la nature, des modalités et de la durée de la réadaptation, rééducation ou formation professionnelle appropriée.

En cas de prolongation ou de mutation de section, la MDPH est saisie à nouveau pour avis.

À qui s’adresser ?

  • S’informer auprès de la MDPH, la CPAM, la MSA, au RSI, et à l’employeur pour les agents de la fonction publique ;
  • Déposer une demande à la MDPH, à l’aide d’un formulaire de demande (Cerfa n°13788*01) et d’un certificat médical (Cerfa n°13878*01).