Retraite de base : la surcote

La surcote est une majoration de la pension de retraite de base dont bénéficient les assurés qui continuent de travailler après l’âge légal de départ à la retraite et au-delà de la durée d’assurance exigée pour une retraite à taux plein (le nombre de trimestres requis est variable selon l’année de naissance). Chaque trimestre de surcote cotisé depuis le 1er janvier 2009 ouvre droit à une majoration de 1,25 %.

Retraite : qui est concerné par la surcote ?

La surcote peut s’appliquer aux salariés du régime général, aux salariés agricoles, aux travailleurs non- salariés des professions artisanales, industrielles et commerciales et aux exploitants agricoles.

Il existe également une surcote pour les agents de la fonction publique qui obéit à des règles spécifiques. Consulter le site minefi.gouv.fr.

Retraite : quelles sont les conditions pour bénéficier de la surcote ?

La surcote est accordée à l’assuré qui poursuit son activité alors qu’il remplit les conditions exigées pour partir à la retraite à taux plein. Par conséquent, elle joue pour chaque trimestre cotisé qu’il accomplit au-delà de l’âge légal de la retraite et au-delà du nombre de trimestres nécessaire pour avoir droit à une retraite à taux plein.

L’âge légal de la retraite est fixé à :

  • 60 ans pour les assurés nés avant le 1er juillet 1951 ;
  • 60 ans et 4 mois pour ceux nés au cours du 2nd semestre 1951 ;
  • 60 ans et 9 mois pour ceux nés en 1952 ;
  • 61 ans et 2 mois pour ceux nés en 1953 ;
  • 61 ans et 7 mois pour ceux nés en 1954 ;
  • 62 ans pour ceux nés à compter de 1955.
La durée d’assurance requise pour obtenir le taux plein

Le nombre de trimestres d’assurance vieillesse requis pour obtenir une pension à taux plein varie selon l’année de naissance.

Pour en savoir plus sur le nombre de trimestres requis pour le taux plein.

Retraite : comment est calculée la surcote ?

Pour les pensions qui ont pris effet depuis le 1er avril 2009, le taux de la surcote pour chaque trimestre supplémentaire cotisé à partir du 1er janvier 2009 est de 1,25 %.

Par exemple : un assuré né en janvier 1954 qui pourrait partir à la retraite à taux plein à 61 ans et 7 mois avec 165 trimestres mais qui choisit de travailler pendant 4 trimestres supplémentaires s’ouvrira droit à 5 % de surcote (1,25 x 4).

L’application de la surcote peut entrainer un dépassement du montant maximal de la retraite de base.

Quelles sont les démarches à accomplir ?

Aucune démarche particulière n’est requise pour bénéficier de la surcote : elle est prise en compte automatiquement lors du calcul de la pension de retraite.

POUR ALLER PLUS LOIN

La durée d’assurance, selon l’année de naissance, pour obtenir le taux plein

Année de naissanceNombre de trimestres
Avant 1944 150
En 1944 152
En 1945 154
En 1946 156
En 1947 158
En 1948 160
En 1949 161
En 1950 162
En 1951 163
En 1952 164
En 1953-1954 165
En 1955-1956-1957 166
En 1958-1959-1960 167
En 1961-1962-1963 168
En 1964-1965-1966 169
En 1967-1968-1969 170
En 1970-1971-1972 171
A compter de 1973 172