Étape 4. Identifier des partenaires et qualifier l’écosystème

Les partenaires qui apportent une valeur ajoutée donnent de la force à votre projet. Identifier ses partenaires est une étape clé, car les projets où les partenaires sont clairement identifiés sont ceux qui rayonnent le plus. Clarifier le type de chacun des acteurs et le rôle de chaque partenariat structure votre projet.

PNG - 8.3 ko

Une fois les acteurs clés de l’écosystème repérés, qualifier rapidement leur mobilisation est essentiel pour les positionner et situer leurs complémentarités. Quatre grands types d’acteurs institutionnels et opérateurs peuvent prendre part au projet :

  • les pouvoirs publics ;
  • les acteurs du développement économique ;
  • les opérateurs de l’emploi ou de la formation ;
  • les entreprises et leurs réseaux.
PNG - 5.1 ko

● Bâtir une cohérence entre les objectifs du projet et les intérêts des partenaires.

Pôle emploi Annecy s’engage avec les professionnels du secteur numérique en finançant une prestation auprès d’une start-up locale, pour construire un outil d’aide à l’identification des talents et des compétences destiné à la filière tourisme numérique. Tout en présentant un caractère innovant, la prestation participe au virage numérique que prend Pôle emploi, créant de la complémentarité entre le projet territorial et l’enjeu stratégique des partenaires associés.

● Associer des partenaires en fonction des objectifs visés : bâtir son « pool » de partenaires en fonction du but à atteindre.

PNG - 150 octets
PNG - 5.7 ko

Constituer un premier groupe de partenaires, puis l’élargir progressivement.
Cela s’applique en particulier pour les projets impliquant des entreprises, avec la possibilité d’élargir le cercle des participants au fur et à mesure des réussites et de la maturité du projet.

Sur l’Ecopôle Sud- Est de Rennes Métropole, le club d’entreprise Activ’Est a porté une action visant à développer des solutions de multi-salariat pour encourager les temps complets et faire baisser le turn-over des salariés. Au départ, le projet était mené avec quelques entreprises, avec l’ambition de mobiliser de plus en plus d’entreprises, voire toutes celles de la zone d’Activités.

S’appuyer sur la valeur ajoutée qu’apporte chaque partenaire pour définir le rôle de chaque partenariat.
Identifier les fonctions clés du projet et les acteurs en capacité de les mettre en œuvre dès cette étape (selon leurs compétences, leurs périmètres d’action territorial, leurs modalités d’intervention, leurs logiques collaboratives) permet au porteur de clarifier ses attentes vis-à-vis d’eux.
Cela permet aussi d’exploiter au mieux les compétences des différents partenaires, de définir des cadres d’intervention et d’éviter les éventuelles concurrences ou redondances dans l’utilisation des dispositifs.

● Dans le cadre des projets s’adressant à des entreprises, intégrer dès le début les entreprises ou leurs relais les plus actifs (club d’entreprise, club de DRH, branche professionnelle, OPCA [1], etc.) dans le tour de table.

Définir le rôle et la fonction attribuée à chaque partenaire, en clarifiant les conditions de réussite de sa mission, qui sont par ailleurs autant de facteurs de choix dans le rôle à attribuer aux uns et aux autres. Cette étape est déterminante pour définir le cadre de travail commun, le rôle de chacun ou, autrement dit, les engagements des uns et des autres dans la gouvernance du projet.

PNG - 150 octets
PNG - 4.3 ko

Parmi les outils pouvant faciliter la définition du rôle et de la fonction des partenaires au sein d’une démarche territoriale pour l’emploi, la réalisation d’un tableau simple permet de résoudre certaines questions. En voici un exemple :

Définition du rôle et de la fonction des partenaires au sein d’une démarche territoriale pour l’emploi
Quel partenariat ?ExempleRôlesConditions d’exercice
Pilote Maison de l’emploi Il est en charge du projet, assure la mobilisation des acteurs et la cohérence de la démarche avec les problématiques retenues. Il doit :

  • être clairement identifié et identifiable en tant que point de contact et pour répondre aux questions des acteurs ;
  • être suffisamment disponible pour assurer le lancement puis l’animation de la démarche ;
  • être « neutre » par rapport aux choix retenus ;
  • assurer le lien et la bonne compréhension entre les acteurs qui n’ont pas toujours l’habitude de travailler
    ensemble ;
  • avoir une véritable compétence en gestion de projet et accompagnement du travail collaboratif.
Opérateurs Pôle emploi,chambre de commerce et d’industrie (CCI),chambre d’agriculture, etc. Ils interviennent en tant qu’acteurs ressources dans leur champ d’expertise respective, à différentes étapes du projet (définition du besoin, recrutement de bénéficiaires,etc.). Ils doivent :

  • être suffisamment disponibles pour assurer le lancement puis l’animation de la démarche ;
  • avoir les compétences techniques ou un réseau mobilisable et particulièrement adapté.
    Il importe d’identifier le bon niveau de responsabilité, de prise de décision et d’autonomie du partenaire que l’on sollicite.
    L’interlocuteur au sein de la structure partenaire doit avoir effectivement un pouvoir de décision, en étant ni forcément le plus haut placé en termes hiérarchique, ni être soumis à des circuits de validation qui pourraient freiner la démarche.
Financeurs Direccte
Région
Ils apportent les fonds financiers nécessaires à la réalisation de l’action.
Partenaires Direccte
Région
CCI, État
Ils portent le projet et lui permettent de gagner en visibilité et en légitimité. Ils participent parfois à l’orientation stratégique des projets. Ils doivent être suffisamment disponibles pour assurer le lancement puis l’animation de la démarche.

Tableau issu du kit d’accompagnement des transitions professionnelles des filières industrielles impactées par la transition écologique et énergétique, élaboré par le ministère de la Transition écologique et solidaire en 2016.

PNG - 150 octets
PNG - 9.8 ko

● Créer du lien entre ses partenaires : partager des ambitions, un mode de fonctionnement.

● Avoir une bonne connaissance des autres porteurs et de leurs projets.

● Mobiliser les bons acteurs au bon moment : Il s’agit de n’oublier aucun des acteurs clés du territoire, afin de ménager les susceptibilités, mais aussi de se prémunir face aux acteurs pouvant freiner le projet.

● Construire une dynamique même en l’absence d’un partenaire estimé important : l’objectif est de constituer une dynamique qui permette in fine de mobiliser le ou les partenaires clés pour le projet, en créant des effets d’entraînement qui permettront à terme de mobiliser tous les partenaires utiles au projet.

● Mobiliser les partenaires sociaux, les acteurs du territoire, les financeurs et partenaires

PNG - 150 octets
PNG - 4.8 ko

● Ne pas s’autoriser à ouvrir le champ des possibles et limiter ainsi les changements dans les habitudes établies.

● Ne pas assez bien connaître les acteurs du territoire.

● Mobiliser des partenaires au-delà de leur territoire de compétence en cherchant à atteindre une échelle pertinente pour le projet.

● Éviter les partenaires non actifs qui peuvent avoir un poids équivalent à d’autres dans la prise de décision.

PNG - 150 octets
PNG - 7.9 ko

[1Organisme paritaire collecteur agréé