Étape 3. Partager l’idée et le besoin

Après avoir défini l’idée et le besoin, votre projet prend forme dans votre esprit et celui de vos partenaires. Maintenant, il doit être diffusé aux bons acteurs pour trouver des soutiens.
Partager au-delà de votre réseau « proche » va dans le sens de la transversalité et de l’innovation.
Cette étape est cruciale pour identifier des partenaires actifs qui vous donneront des idées sur la façon de construire votre projet et avec qui le monter. Votre objectif à ce stade est de rassembler autour de votre projet des partenaires directs (membres) et des soutiens (financeurs, acteurs institutionnels ou politiques) qui constituent une équipe soudée.

PNG - 8.3 ko
PNG - 5.1 ko

● Partager des principes de fonctionnement entre partenaires dès l’émergence du projet : en s’accordant dès le début sur des lignes directrices communes, on « sécurise » les différentes étapes de la construction du projet. Il s’agit alors principalement de partager la vision des cibles (pour qui), des objectifs du projet (comment ?), « qui fait quoi ? » et « qui apporte quoi au projet ? », et enfin sa temporalité.

● Encourager la concertation entre les acteurs : approche transversale et décloisonnée
Un voyage d’étude collectif nous a permis de créer une culture commune, de partir d’un même point de départ et ainsi que chacun dépasse ses postures habituelles . Une porteuse de projet.

● Tenir compte des stratégies des partenaires et de ce que le projet leur apporte.

PNG - 150 octets
PNG - 4.3 ko

● Formaliser des éléments de constats qui puissent être partagés : l’existence d’éléments quantitatifs et qualitatifs formalisés facilite le partage des constats et des données initiales et peut être un outil de mobilisation des acteurs.

● Mettre en place une concertation entre acteurs : des réunions de travail, des temps d’échange.

PNG - 150 octets
PNG - 9.8 ko

Mobiliser et/ou informer les décideurs politiques et les acteurs de l’emploi (élus, Direccte, membres du service public de l’emploi, Région, etc.) afin qu’ils apportent leur vision et leur soutien dès l’émergence du projet.
Il importe de partager rapidement l’idée et les besoins identifiés avec la Direccte et les autres acteurs de l’emploi. Ces échanges permettent d’informer les acteurs clés, de challenger l’idée, d’identifier des partenaires et financeurs éventuels, de tester les éventuelles possibilités de « tordre » un dispositif pour mener une expérimentation, etc.

À partir du constat que 23% des demandeurs d’emploi sur le bassin d’emploi de Mulhouse sont des séniors, l’association EGEE (Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise) a conduit une action pour favoriser le retour à l’emploi des seniors en mobilisant le dispositif CUI-CAE [1] au sein des collectivités et des associations. L’importance de la mobilisation des maires du territoire pour assurer la réussite de l’action a été soulignée, malgré quelques difficultés inhérentes à l’articulation des agendas des élus avec le calendrier du projet. Cet exemple met en exergue la nécessité d’anticiper la conciliation parfois délicate de temporalités différentes entre décideurs locaux et partenaires du projet.

Trouver son « mentor » : une personne connue et reconnue qui porte et aide à communiquer autour du projet.
La notoriété ou l’expérience d’une personne ou d’une institution peut permettre de donner plus facilement l’impulsion initiale et ainsi de mobiliser et fédérer les partenaires.

PNG - 150 octets
PNG - 4.8 ko

Ne pas partager suffisamment l’idée et ne pas toucher les bons interlocuteurs.
Il y a ici un lien à faire avec l’étape suivante d’identification de l’écosystème du projet. En effet, un projet qui partirait d’une bonne idée pour répondre à un besoin effectif peut ne pas rencontrer le succès si ce besoin n’est pas suffisamment partagé entre les acteurs et que, de ce fait, le porteur de projet ne touche pas les
interlocuteurs les plus adaptés.

Ne pas anticiper qu’il peut exister une opposition de certains acteurs sur le territoire.
Au-delà du fait que le projet et la définition du besoin qui le sous-tend peuvent entrer en opposition avec les intérêts de certains acteurs du territoire, il peut également exister des logiques de concurrences entre plusieurs acteurs pour la réponse apportée à un même besoin. Il importe alors de les anticiper.

PNG - 150 octets

PNG - 7.7 ko

PNG - 9.1 ko

[1Contrat d’accompagnement dans l’emploi, déclinaison du contrat unique d’insertion (CUI) pour le secteur non marchand