Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC)

Anticiper l’effet des mutations économiques.

Les plans de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) ont pour objectif de mieux anticiper les effets sur l’emploi des mutations économiques, technologiques, sociales et démographiques.

Quelles entreprises sont concernées par l’obligation triennale de GPEC ?

Sont concernées par l’obligation triennale de GPEC :

  • les entreprises qui emploient au moins 300 salariés,
  • les entreprises de dimension communautaire employant au moins 150 salariés en France.

La GPEC, c’est quoi ?

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences est une méthode conçue pour anticiper les besoins en ressources humaines à court et moyen termes.

Elle vise à adapter les emplois, les effectifs et les compétences aux exigences issues de la stratégie des entreprises et des modifications de leurs environnements économique, social, juridique. La GPEC est un outil de gestion prospective des ressources humaines qui permet d’accompagner le changement.

La négociation triennale de GPEC porte obligatoirement sur :

  • les modalités d’information et de consultation du comité d’entreprise sur la stratégie de l’entreprise et ses effets prévisibles sur l’emploi et sur les salaires,
  • la mise en place d’un dispositif de GPEC ainsi que les mesures d’accompagnement susceptibles de lui être associées, en particulier de formation et d’accompagnement de la mobilité professionnelle et géographique des salariés.

La négociation peut porter sur la procédure d’information et de consultation du comité d’entreprise en cas de licenciement collectif et sur le plan de sauvegarde de l’emploi qui l’accompagne.

Que permet la GPEC ?

  • réduire des difficultés de recrutement,
  • faire face à un problème de pyramide des âges,
  • résoudre une situation de sureffectif,
  • optimiser les dispositifs de formation,
  • développer la qualification des salariés,
  • valoriser les compétences individuelles et/ ou collectives,
  • accompagner des changements dans l’organisation du travail et de la production,
  • développer les mobilités professionnelles des salariés,
  • favoriser l’implication des salariés dans un projet d’évolution professionnelle.
  • anticiper l’adaptation des compétences aux emplois.
  • maîtriser les conséquences des changements technologiques et économiques.
  • améliorer la gestion des carrières.
  • réduire les risques et les coûts liés aux déséquilibres.

Un plan de GPEC permet à l’entreprise d’anticiper les conséquences des évolutions liées à ses environnements interne et externe et à ses choix stratégiques. Il a pour finalité de déterminer les actions à mettre en œuvre à court et à moyen terme, pour faire face aux évolutions d’effectifs, tout en répondant aux besoins de l’entreprise.

Comment la GPEC est mise en œuvre ?

La démarche de GPEC comporte plusieurs étapes :

  • identification de la problématique et analyse de la situation,
  • définition d’un plan d’action,
  • mise en œuvre et évaluation du plan d’action.

La mise en œuvre d’une démarche de communication avant, pendant et en fin de processus auprès des acteurs clés de l’action, un suivi régulier tout au long du processus et l’évaluation des résultats participent des éléments indispensables à la bonne conduite d’une démarche de GPEC.

Quelle durée ?

Les conventions d’aide à l’élaboration des plans de GPEC sont conclues pour une durée d’un an maximum et prévoient un bilan, 6 mois après leur terme. Pour les conventions interentreprises, il n’existe pas de seuil d’effectif. Des PME et des entreprises plus importantes peuvent s’associer.