Dispositif Local d’Accompagnement (DLA)

Le dispositif local d’accompagnement (DLA) est un dispositif d’appui et de conseil aux structures qui développent des activités d’utilité sociale créatrices d’emploi.

Quelle est la fonction du DLA ?

Le DLA permet à une structure de bénéficier d’un diagnostic partagé de sa situation, de sa capacité de consolidation économique et de ses besoins d’appui. Si la structure accepte les préconisations qui découlent de ce diagnostic, le chargé de mission DLA élabore avec elle et met en place un plan d’accompagnement, qui comprend une ou plusieurs actions d’appui sous forme d’ingénieries individuelles ou collectives, financées par le DLA et réalisées par des prestataires. Il assure un suivi du plan d’accompagnement et mesure son impact sur le développement des activités et des emplois.

Pour accompagner quelles structures ?

Le DLA s’adresse à des structures qui développent des activités et services d’utilité sociale créatrices d’emploi :

  • associations loi 1901 ;
  • structures coopératives ;
  • structures d’insertion par l’activité économique ;
  • entreprises adaptées ;
  • entreprises de l’économie sociale et solidaire ayant l’agrément entreprise solidaire d’utilité sociale.

Il s’agit plus particulièrement de structures qui souhaitent consolider leurs activités, pérenniser leurs emplois et qui ont identifié des difficultés nécessitant un appui professionnel externe.

Depuis 2003, 49 000 structures d’utilité sociale, représentant 620 000 emplois, ont bénéficié de l’action du DLA.

Quelles sont les étapes de l’accompagnement du DLA ?

1. Accueil et orientation des bénéficiaires : le DLA accueille la structure pour un premier entretien.

Lors de ce temps d’échange et d’informations, il répond aux questions et détermine avec la structure la pertinence d’une intervention DLA.

2. Diagnostic : le DLA bâtit avec la structure un diagnostic et une série de préconisations. Ce diagnostic est un état des lieux, une analyse de sa situation, réalisé à partir d’entretiens et/ou d’une analyse documentaire.

Il met en évidence :

  • les atouts de la structure ;
  • les pistes sur lesquelles agir pour consolider ;
  • les difficultés éventuelles,
  • les orientations prioritaires,
  • les besoins d’accompagnement pour résoudre les difficultés.

Un comité d’appui est mobilisé par le DLA à l’issue de la réalisation du diagnostic partagé, avant l’élaboration du cahier des charges de la prestation d’accompagnement (ingénierie) envisagée. Il s’agit d’une instance consultative qui émet un avis technique sur les diagnostics effectués, le plan d’accompagnement et les actions d’appui préconisés.

3. Plan d’accompagnement : le DLA élabore ensuite avec la structure un plan d’accompagnement en mobilisant l’ensemble des acteurs et réseaux du développement local concernés réunis au sein d’un comité d’appui.

4. Mise en œuvre de l’accompagnement : la structure bénéficie alors individuellement ou avec d’autres structures d’une ou plusieurs missions de conseils réalisées par des prestataires et financées par le DLA.

5. Suivi de l’accompagnement : le DLA assure un suivi des actions réalisées dans le cadre du plan d’accompagnement. A l’issue de l’accompagnement, il mesure l’atteinte des objectifs fixés initialement.
Si nécessaire, il peut enclencher un nouvel accompagnement.

Quelles sont les structures porteuses du DLA ?

Le dispositif local d’accompagnement (DLA) n’est pas une entité juridique propre. Il est ”porté” dans chaque département ou région par une structure locale, indépendante et spécialiste de l’accompagnement.

106 DLA départementaux sont à ce jour portés par des structures variées : Fonds territorial France active, boutiques de gestion, têtes de réseau associatives (dont Ligue de l’Enseignement), Comité de bassin d’emploi (CBE), associations d’appui à la vie associative, Comités d’expansion, Plateformes d’initiatives locales (PFIL), etc. Ils accueillent, informent et accompagnent les structures locales.

24 DLA régionaux, portés par les Chambres régionales de l’Économie Sociale et Solidaire, les Fonds territoriaux France Active et les Mouvements Associatifs régionaux, sont chargés d’accompagner les structures d’envergure régionale notamment sur des thématiques de mutualisation, fusion, essaimage, changement d’échelle. Ils participent à la définition de la stratégie régionale d’accompagnement et animent le dispositif.

Les DLA sont financés par l’État, la Caisse des Dépôts, les collectivités territoriales (Régions, Départements etc…) et le Fonds social européen. L’Avise assure l’animation du dispositif au niveau national. Six centres de ressources thématiques sont à la disposition des DLA locaux pour les appuyer dans leur mission d’accompagnement.

Le DLA fédère autour de lui et au sein de ses comités d’appui, tant régional que départemental, des acteurs du développement local et du secteur d’intervention de la structure bénéficiaire (collectivités locales, autres services de l’Etat, banques, coordinations et fédérations associatives etc…).Il s’agit d’une instance consultative qui émet un avis technique sur les diagnostics effectués, les plans d’accompagnement et les actions d’appui préconisées.

A consulter :