Accord de coopération renouvelé entre l’Etat et l’association « 100 chances - 100 emplois »

Le Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, François Rebsamen, et le Ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, Patrick Kanner, ont renouvelé l’accord-cadre de coopération avec l’association « 100 chances - 100 emplois » le 26 mars 2015, à l’occasion de la rencontre anniversaire des 10 ans de la structure.

L’accord vise à proposer un processus d’accompagnement à 1500 jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, en mobilisant un réseau d’entreprises du territoire.
Aujourd’hui, l’association mobilise ainsi plus de 600 entreprises réparties sur 20 bassins d’emploi. Elles accompagnent les jeunes, en leur proposant une pluralité d’expériences professionnelles (périodes de mise en situation en milieu professionnel, missions d’intérim, stages), mais aussi des opportunités d’emploi (en CDI, en CDD, en contrat d’alternance). Chaque jeune est par ailleurs accompagné par un parrain qui lui apporte un appui dans ses démarches de recherche d’emploi et lui ouvre son carnet d’adresses professionnel.

L’implication des entreprises aux côtés des acteurs de l’emploi est essentielle pour rapprocher de l’emploi des jeunes qui en sont les plus éloignés, pour lever un à un les obstacles que rencontrent les jeunes dans leur transition vers l’emploi.

Lire le discours de François Rebsamen, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

Voir l’accord de coopération :

pdf accord-etat-100chances-100emplois-26mars2015.pdf Téléchargement (223.2 ko)


« 100 chances - 100 emplois » en quelques mots

A l’origine de la création de l’association il y a 10 ans, une question : "Que peuvent faire les entreprises pour aider les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville à accéder à l’emploi durable ?"

Trois axes majeurs guident l’action de l’association :

  • Assembler acteurs publics et entreprises dans une démarche partenariale d’insertion des jeunes,
  • Proposer à chaque jeune (18-30 ans) un parcours individualisé d’accès à l’emploi en mobilisant un réseau d’entreprises locales,
  • Lutter contre les discriminations.

Site internet de « 100 chances - 100 emplois ».

Réussir l’intégration des jeunes dans la vie active est un défi pour l’ensemble de la société, qui devient un enjeu pour la compétitivité du pays ainsi que pour sa cohésion sociale.

Recruter un jeune et l’intégrer dans l’entreprise ne s’improvise pas. Ce défi s’avère souvent gagnant pour tous, à condition de s’entourer des bons partenaires et d’adapter un processus efficace. Consulter Tous gagnants.