Franchir le cap du premier recrutement

TPE-PME : vos solutions RH
PNG - 9.7 ko

Votre activité commence à bien se développer et la question du recrutement de votre premier collaborateur se pose.

  • Comment passer du statut d’entrepreneur à celui d’employeur ?
  • Quelles sont les conseils ou les aides dont vous pouvez bénéficier pour vous accompagner dans cette nouvelle étape ?

Le premier recrutement représente un challenge pour le développement futur de votre entreprise et conditionne la réussite des recrutements qui suivront.

Selon le type de questions que vous vous posez, vous pouvez trouver des éléments de réponses pour préparer cette étape décisive.

Les aides financières mobilisables

Outre le coût de l’embauche dont vous pouvez estimer le montant à partir d’outils consultables en ligne et gratuits, vous pouvez être éligibles à des aides financières directement mobilisables.

L’aide à l’embauche TPE-PME

● Pour toute TPE PME de moins de 250 salariés qui embauche ;
● En contrat de travail en CDI ou CDD de plus de 6 mois qui démarre entre le 18 janvier 2016 et jusqu’au 30 juin 2017, avec une rémunération comprise entre 1 et 1.3 SMIC
● Une aide d’un montant maximum de 4000€ sur 2 ans pour un salarié.

IMPORTANT : l’entreprise dispose d’un délai de 6 mois à compter de l’entrée en vigueur du contrat de travail pour déposer sa demande, soit au plus tard le 31 décembre 2017.
Les embauches ou modifications de contrat réalisées après le 30 juin 2017 ne peuvent pas bénéficier du dispositif.

Pour en savoir +, consultez le dossier "Embauche PME".

L’aide TPE jeunes apprentis

Vous envisagez de recourir à un apprenti, sachez que vous pouvez bénéficier d’une aide financière :

● Pour toute TPE qui embauche un apprenti ;
● Pour tout contrat d’apprentissage signé à compter du 1er juin 2015, d’un jeune de moins de 18 ans à la date de la conclusion du contrat ;
● Une aide d’un montant maximum de 4400€ sur 12 mois.

Retrouvez toutes les conditions et le formulaire de demande d’aide en cliquant ici.

Pour en savoir plus sur les autres dispositifs d’aides au recrutement et sur les principales exonérations de charges, consultez cette fiche.

L’Agence France Entrepreneur (AFE) propose également un tableau récapitulatif des aides. Pour le consulter, cliquer ici.

Préparer et sécuriser votre recrutement

Préparer et sécuriser juridiquement votre recrutement

Le recrutement du premier salarié peut prendre du temps et représente un investissement important pour l’entreprise (définition du besoin, recherche du candidat, réalisation des entretiens et accomplissement des formalités administratives). Bien préparé, il pourra faciliter les recrutements ultérieurs et conforter votre développement.

De nombreux services et accompagnements sont mobilisables gratuitement. La plupart des démarches peuvent s’accomplir de manière dématérialisée, mais vous pouvez également bénéficier d’un accompagnement spécifique.

Pour en savoir plus :

Bénéficier d’un accompagnement en matière de ressources humaines

Pour toute question en matière de ressources humaines et notamment celle du recrutement, vous pouvez bénéficier d’un conseil cofinancé par l’État et ses partenaires. Réalisé par un prestataire référencé par la DIRECCTE, il s’agit d’un accompagnement personnalisé en matière de ressources humaines. Cette prestation peut vous permettre d’identifier votre potentiel de création d’emploi et vous guider pour la préparation de votre ou de vos futures embauches par exemple.

Pour en savoir + sur la prestation conseil en RH et contact Direccte.

Trouver des compétences grâce à un groupement d’employeurs

Si vous n’avez pas les moyens de recruter seul un salarié et à temps plein, vous pouvez rejoindre un groupement d’employeurs avec d’autres entreprises.

Le groupement d’employeurs permet à ses membres de recruter un ou plusieurs salariés qui sont mis à disposition des entreprises membres. Cela peut également vous permettre de recevoir un conseil ou un appui en matière de ressources humaines.

Chaque entreprise membre partage et supporte les coûts liés aux frais salariaux. Les frais de gestion RH sont ainsi mutualisés et donc réduits au minimum pour chaque membre.

Pour bénéficier d’un conseil et d’un accompagnement RH sur la création d’un groupement d’employeurs vous pouvez recourir à une prestation de « conseil en ressources humaines » cofinancée par l’État.

Pour trouver un groupement d’employeurs, adressez-vous à la Direccte de votre territoire.