Intégrer durablement les jeunes

Pourquoi formaliser des mesures concernant les jeunes ?

  • Pour donner du sens à leur insertion dans un collectif de travail, au-delà du type de contrat (CDI)
  • Pour promouvoir le recours à l’alternance et lui assurer plus souvent un débouché dans l’entreprise *- Pour aborder sereinement certains des problèmes auxquels ils sont plus spécifiquement confrontés, surtout en cas de première embauche (logement, transport, vie familiale)

Des exemples d’actions à mener

En matière de recrutement (objectifs chiffrés)

Recruter n jeunes de moins de 26 ans en CDI par an en garantissant autant que possible l’équilibre entre les hommes et les femmes (par exemple en s’assurant que la proportion de femmes reçues en entretien soit équivalente à celle dans les candidatures).

Concernant les modalités d’intégration, de formation et d’accompagnement

  • Favoriser l’intégration des jeunes par la mise en place d’un processus d’intégration impliquant la désignation d’un référent pour une période de n mois.
  • Faire bénéficier tous les jeunes intégrés d’une formation « métier » dans l’année suivant son intégration

En matière d’entretien de suivi jeune, référent, n+1

  • Chaque jeune embauché bénéficiera d’un entretien mensuel avec son référent.
  • Un entretien de bilan entre le jeune, son responsable hiérarchique et le référent aura lieu à mi-parcours et à l’issue de la période d’intégration.

En matière d’alternance et stage

  • Embaucher n jeunes dans le cadre de contrat d’alternance
  • Garantir aux jeunes en stage et en contrat d’alternance le même processus d’intégration qu’aux nouveaux embauchés (désignation d’un référent, entretien de suivi)

Pour lever les freins à l’emploi

- Mettre en place un dispositif favorisant la location de voitures à prix réduit pour les jeunes rencontrant des difficultés de transport.
- Permettre à n jeunes de quartiers défavorisés de bénéficier de parrainage dans le cadre du dispositif XXXX en partenariat avec l’association XXXX.