Signature de l’EDEC Petite Enfance : De nouveaux engagements pour l’emploi et la formation professionnelle

Le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social François Rebsamen et la secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie Laurence Rossignol, cosignent ce jour un accord cadre national d’Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) pour la petite enfance.

Cet accord, conclu pour la période 2015-2018 et signé avec la majorité des partenaires sociaux, concernera le secteur privé de la petite enfance (crèches associatives, particuliers employeurs d’assistants maternels ou de gardes à domicile, entreprises de crèches).

Il mobilisera jusqu’à 5M€ (jusqu’à 1,5M€ de l’Etat et 3,5M€ des organismes paritaires finançant la formation professionnelle des salariés) qui financeront des actions de soutien aux salariés (professionnalisation, développement des compétences, prévention des risques professionnels) et des actions de soutien aux employeurs (gestion des ressources humaines, recrutement).

Cet accord permettra de :
- Construire des parcours de carrière et permettre l’accès à la qualification (promouvoir la VAE vers le diplôme d’auxiliaire de puériculture, expérimenter les contrats de professionnalisation pour les gardes d’enfants au domicile, accompagner les gestionnaires pour la mise en place de parcours qualifiants pour leurs employés, mener une campagne d’information auprès des assistants maternels sur le nouveau compte personnel formation, prévenir l’illettrisme notamment chez les assistants maternels et les gardes d’enfants à domicile avec l’expérimentation d’un référentiel spécifique « français compétences professionnelles ») ;
- Renforcer les compétences des employeurs (accompagnement RH notamment pour les fonctions de directeurs de crèches) ;
- Améliorer le bien-être au travail et lutter contre les risques professionnels (TMS par exemple) ;
- Mieux faire connaître les métiers de la petite enfance et promouvoir la mixité (communication ciblée auprès des prescripteurs tels que Pôle emploi, l’ONISEP…).

Pour François Rebsamen, « il est indispensable de valoriser les métiers de la petite enfance qui constituent un gisement d’emplois, et de permettre aux salariés de ce secteur de construire leurs parcours professionnels, en créant des passerelles. C’est l’objectif de cet EDEC. »

Pour Laurence Rossignol, « Cet EDEC apporte une réponse concrète à des besoins sociaux importants : développement des compétences professionnelles, création de parcours professionnels, accompagnement des parents employeurs… Il s’inscrit dans une démarche globale cohérente centrée sur les besoins de l’enfant et c’est la première pierre d’un plan pour les métiers de la petite enfance que je présenterai prochainement ».

Consulter :

pdf Accord EDEC Petite Enfance Téléchargement (256.4 ko)