La liste des dix territoires « zéro chômeur de longue durée » est arrêtée

Le conseil d’administration de l’association gestionnaire du fonds d’expérimentation de lutte contre le chômage de longue durée s’est réuni ce matin pour délibérer sur la liste des territoires retenus par les 42 candidats à l’expérimentation « Territoire Zéro chômeur » pour une durée de 5 ans.

Cette expérimentation vise à apporter une réponse concrète et nouvelle aux difficultés que rencontrent les personnes privées d’emploi depuis plus d’un an : elle favorise l’emploi en CDI de chômeurs de longue durée dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire financées par l’Etat et les collectivités et positionnées sur des activités non concurrentielles. Le financement suit une logique d’activation des dépenses sociales, en s’appuyant sur une évaluation du coût global du chômage de longue durée. Elle est issue d’une initiative d’associations, au premier rang desquelles ATD Quart-Monde, ainsi qu’Emmaüs France, Le Pacte Civique, Secours Catholique, et d’une proposition de loi portée par le député Laurent Grandguillaume promulguée à l’unanimité le 29 février 2016[1].

À l’issue de ce conseil d’administration, Louis Gallois, Président de l’association, a présenté à Myriam El Khomri Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, un courrier mentionnant :

- une liste approuvée par son conseil d’administration de 10 territoires qu’il est proposé de retenir ;

- une liste complémentaire de quatre territoires dont la qualité de dossier a été reconnue lors de l’instruction ;

- le débat intervenu en séance pour d’une part voir représentés les quartiers politique de la ville et, d’autre part, voir respectée une équité géographique dans l’accès à l’expérimentation, selon les souhaits exprimés par la ministre, afin qu’un maximum de régions représentant la diversité des réalités du chômage en France soient concernées

Suite à l’annonce de la délibération de l’association, Myriam El Khomri a en tout premier lieu tenu à féliciter l’ensemble des 42 territoires candidats : « Il s’agit d’une réponse forte apportée au drame que connaissent toutes les personnes vivant des situations de chômage de longue durée. La mobilisation des associations de terrain, l’engagement des élus locaux et des parlementaires, ainsi que les premiers travaux de l’association gestionnaire du fonds ont été exemplaires tout au long de cette année. Tous ces acteurs ont démontré la vitalité de nos territoires et une belle envie d’entreprendre associée au souci de la cohésion sociale. Autant d’atouts qui s’exprimeront lors de l’expérimentation pour le bénéfice des demandeurs d’emploi de longue durée. »

Tenant compte de la proposition de l’association gestionnaire du fonds et des débats au cours du conseil d’administration pour un meilleur équilibre territorial dans l’expérimentation, la sélection finale retenue par la Ministre consacre les territoires suivants : Colombelles (14), Colombey-les-belles (54), Jouques (13), Mauléon (79), Métropole de Lille (59), Nièvre et Forêt (58), Paris 13e (75), Pipriac (35), Thiers (63), Villeurbanne quartier Saint-Jean (69).

La ministre s’est également réjouie de la mise en place d’une seconde association, nommée « Territoires zéro chômeur de longue durée » et présidée par le député Laurent Grandguillaume. Cette association aura pour objectif de préparer les territoires aujourd’hui non-retenus pour une seconde phase ouverte à tous les territoires volontaires si l’expérimentation est concluante.

« L’expérimentation qui s’engage est novatrice, ambitieuse et porteuse d’espoir pour les territoires aujourd’hui concernés, comme pour ceux qui pourront à terme en bénéficier. Contre le chômage de longue durée, tout n’a pas été essayé : cette initiative illustre un volontarisme partagé, porteur de résultats et d’espoir » a également tenu à préciser la ministre.

[1] Pour plus de renseignements sur la démarche, cf. le site de l’association gestionnaire du fonds : www.etcld.fr