Visite de Myriam El Khomri au Salon Jeunes d’Avenirs

Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social s’est rendue au salon « Jeunes d’Avenirs » le mardi 27 septembre 2016. 
Près de 400 professionnels du service public de l’emploi et des bénévoles d’associations se mobilisent pendant 2 jours pour accueillir, orienter et renseigner les jeunes en recherche d’emploi et de solutions pour se former. Plus de 15 000 offres d’emploi (dont plus de 2000 en alternance ) sont disponibles sur la plateforme en ligne de l’événement. Les entreprises présentes au salon proposent également des offres et assurent sur place des pré-entretiens d’embauche.

Le Salon Jeunes d’Avenirs accompagne les jeunes âgés de 16 à 25 ans (sans diplôme à bac +2) vers le marché du travail. Il réunit une centaine d’acteurs qui œuvrent à l’insertion professionnelle des jeunes : services de l’État, Pôle emploi, missions locales, collectivités, associations, écoles de la seconde chance, entreprises, etc.

Un salon devenu incontournable pour les jeunes qui recherchent un emploi, une formation et des conseils. Organisé par l’AEF, il se déroule les 27 et 28 septembre 2016 à Paris Event Center La Villette, de 9h à 18h. L’entrée est gratuite.

La Ministre est allée à la rencontre des visiteurs pour les encourager dans leur démarches et rappeler la mobilisation du gouvernement pour aider les jeunes à accéder à l’emploi et à construire leur parcours professionnel.

JPEG - 174.2 ko

Sur l’espace "Comprendre les dispositifs", le ministère du Travail informe sur les dispositifs mis en œuvre en faveur des jeunes, en premier lieu la Garantie jeunes, l’apprentissage, le parrainage pour l’emploi et les emplois d’avenir, aux côtés des conseillers de Pôle emploi et de missions locales.

JPEG - 109.8 ko
JPEG - 91.7 ko
INFOS EN +
  • La loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail (article 46), à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels prévoit la mise en place au 1er janvier 2017 du parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie. Élaboré avec un jeune de 16 à 25 ans selon les besoins identifiés lors d’un diagnostic et conclu avec l’État, le parcours ouvrira droit à une allocation modulable en fonction de la situation de l’intéressé. La Garantie jeunes devient ainsi une modalité spécifique du parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie mise en œuvre lorsque cela est justifié par les besoins de la politique d’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Depuis novembre 2013, la Garantie jeunes a bénéficié à 73 000 jeunes.
  • Le budget travail-emploi 2017 intègre une enveloppe de 80 millions d’euros pour l’amélioration de la rémunération des apprentis.
  • 15 000 : c’est le nombre de demandes enregistrées pour l’Aide à la Recherche du Premier Emploi (ARPE) créée avec la loi du 8 août 2016. L’ARPE a pour objectif de mieux accompagner les jeunes diplômés d’origine modeste qui entrent sur le marché de l’emploi afin de leur permettre de bénéficier d’une insertion professionnelle de qualité. En savoir + sur l’ARPE.