Vague de chaleur dans le Sud-Est et en Corse : des mesures s’imposent aux chefs d’entreprise

Lors de périodes d’alerte orange de Météo France (voir la carte de vigilance), certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Rappel : les signes d’alerte et principaux symptômes

Si, lors de fortes chaleurs, un travailleur présente l’un des symptômes suivants :

  • grande faiblesse,
  • grande fatigue,
  • étourdissements, vertiges, troubles de la conscience,
  • nausées, vomissements,
  • crampes musculaires,
  • température corporelle élevée,
  • soif et maux de tête.

Si on est en présence d’une personne qui :

  • tient des propos incohérents,
  • perd l’équilibre,
  • perd connaissance,
  • présente des convulsions.

Il peut s’agir d’un coup de chaleur. Il faut agir rapidement : appeler le 15.

PNG - 78.2 ko

En attendant les secours :

  • Placer le sujet au frais, lui enlever ses vêtements,
  • L’asperger d’eau, créer un courant d’air au plus près possible de la personne.
  • Placer des sacs de glaçons sur les cuisses et les bras.

La prévention des risques professionnels liés aux grandes chaleurs conjugue des mesures techniques, une organisation du travail adaptée, ainsi que l’information et la formation des salariés, en fonction de l’activité de l’entreprise et des postes de travail.

PNG - 137.3 ko

Depuis la publication du décret n°2008-1382 du 19 décembre 2008 relatif à la protection des travailleurs exposés à des conditions climatiques particulières, tout employeur doit :

  • intégrer au « document unique » les risques liés aux ambiances thermiques ;
  • et, dans le secteur du BTP, mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques ou aménager le chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes.

En savoir +