Semaine de l’épargne salariale : 5 infos et chiffres-clés

Pour la Semaine de l’Épargne salariale du 27 au 31 mars, à laquelle s’associe la Direction générale du Travail, de nombreux événements d’information des épargnants et des entreprises sont organisés. Nous vous proposons une série d’articles sur cette forme d’épargne.

8,7 millions

C’est le nombre de salariés concernés par l’épargne salariale en France. L’épargne salariale représente 10,2 millions de comptes pour un encours de 122,5 milliards d’euros.

300 000 entreprises

Elles sont 300 000 environ à proposer l’épargne salariale à travers les dispositifs d’intéressement et de participation investis dans les PEE et PERCO.

L’intéressement

L’intéressement, dispositif facultatif, permet à toute entreprise qui le souhaite de faire participer ses salariés aux résultats ou aux performances de l’entreprise. L’intéressement présente un caractère aléatoire (le montant de la prime ne saurait être garanti) et est conclu pour une durée minimale de 3 ans.

La participation

La participation est un dispositif prévoyant la redistribution au profit des salariés d’une partie des bénéfices qu’ils ont contribué, par leur travail, à réaliser dans leur entreprise. Elle est obligatoire lorsque l’entreprise emploie 50 salariés ou plus. L’accord indique notamment sa durée, les règles de calcul, d’affectation et de gestion de la participation.

Les plans d’épargne d’entreprise (PEE) et d’épargne pour la retraite collectif (PERCO)

Le PEE permet aux salariés de se constituer, avec l’aide de leur entreprise, un portefeuille de valeurs mobilières, y compris des actions de l’entreprise. Bloquées pendant 5 ans minimum, les sommes détenues dans le cadre du PEE proviennent des versements volontaires issus de l’intéressement et de la participation des salariés et de l’abondement de l’entreprise. Le PERCO permet aux participants de se constituer une épargne pour la retraite.