Plan d’investissement 2018-2022 : former 2 millions de demandeurs d’emploi

Le Grand Plan d’Investissement 2018-2022 présenté lundi 25 septembre par le Premier ministre et son rapporteur, Jean Pisany-Ferry, consacre 15 milliards d’euros à la formation professionnelle sur un total de 57 milliards d’euros. Objectifs : former un million de demandeurs d’emploi peu qualifiés et un million de jeunes décrocheurs pour édifier une société de compétences et lutter durablement contre le chômage.

PNG - 403.2 ko

Le Grand Plan d’Investissement pour une société de compétences

Il est « une composante essentielle de la transformation du pays  » pour le Premier ministre, Édouard Philippe. Le Grand Plan d’Investissement doit répondre à 4 priorités : la transition écologique, la compétitivité de l’innovation, la transformation digitale de l’État et, bien sûr, une société de compétences par la formation professionnelle.

Ce volet, intitulé "Plan d’Investissement compétences" ou "PIC", aura pour objectif de former un million de demandeurs d’emploi peu qualifiés et un million de jeunes peu qualifiés et éloignés du marché du travail.
Le Plan d’investissement compétences sera porté par le ministère du Travail, en coopération avec les Régions.

Investir dans la formation pour accompagner et compléter les réformes

Aujourd’hui le taux de chômage des Français sans diplôme est de 18 %, contre 6 % pour les Français ayant un diplôme bac + 2 et équivalent. Muriel Pénicaud l’a rappelé à maintes reprises depuis sa prise de fonction, "la meilleure protection contre le chômage, c’est la compétence". Le Plan d’investissement compétences veut ainsi s’attaquer au chômage de masse.

Le numérique, la robotique et la prise de conscience des exigences écologiques transforment l’ensemble de l’économie. Ils ont un impact fort sur les métiers, les organisations du travail et les compétences attendues des actifs. Aussi, un million de demandeurs d’emploi peu qualifiés et un million de jeunes éloignés du marché du travail vont être formés dans les 5 ans à venir pour améliorer leur retour à l’emploi.

Accompagner les réformes
La signature des ordonnances réformant le code du travail, vendredi 22 septembre, sont la première pierre de la rénovation de notre modèle social. Les réformes de l’assurance-chômage, de la formation professionnelle et de l’apprentissage suivront d’ici à l’été 2018. Cependant aucune réforme ne peut donner à un demandeur d’emploi les compétences qui lui manquent pour trouver du travail. Le Plan d’investissement compétences agira en complément des réformes.

Des formations de qualité pour lutter contre le chômage

Pour apporter une réponse concrète au chômage des moins qualifiés, le Grand Plan d’Investissement formera 2 millions de personnes peu qualifiées et les accompagnera vers l’emploi.

Afin de proposer des formations de qualité et d’atteindre des taux de retour à l’emploi élevés trois conditions devront être remplies :

  • la priorité à des formations longues et qualifiantes, susceptibles d’améliorer durablement l’accès des bénéficiaires à l’emploi ;
  • un accompagnement individualisé des personnes admises en formation, en amont et en aval de la formation elle-même ;
  • une transformation de notre système de formation professionnelle.

Quelques exemples des mesures du Plan d’investissement compétences

  • rendre l’apprentissage plus attractif pour les entreprises et pour les jeunes, en préparant la transition du système scolaire vers le monde du travail par une meilleure information des jeunes, une meilleure réactivité et une co-construction de l’offre de formation en lien avec les besoins des entreprises ;
  • accompagner les personnes les plus fragiles pendant leur formation, afin de prévenir les décrochages, d’anticiper la recherche d’emploi post-formation en capitalisant sur les acquis, et, le cas échéant, d’effectuer un travail de médiation entre le formateur et le formé ;
  • développer un véritable système d’information de la formation professionnelle, ergonomique et efficace ;
  • développer les formations à distance…

Le Plan d’investissement compétences en chiffres

Pour lutter efficacement contre le chômage et permettre l’insertion durable, la compétence est la première sécurité. Le Grand Plan d’Investissement, baptisé PIC, permettra à chacun un accès à une qualification ou à un titre professionnel.

  • Un plan sur les 5 prochaines années ;
  • Un engagement de 15 milliards d’euros pour l’axe "compétences" ;
  • Une formation qualifiante pour 2 millions de personnes éloignées de l’emploi ;
  • Le développement des formations à distance (250 000)

image : gouvernementFR