« Nos Quartiers ont des Talents » : un levier pour l’insertion des jeunes diplômés de milieux modestes

Mercredi 15 novembre, la ministre du Travail Muriel Pénicaud s’est rendue à l’évènement « Talents Hubs » organisé par « Nos quartiers ont des Talents », une association qui permet à des milliers de jeunes de développer leur réseau professionnel. Elle vient de renouveler son partenariat entre Pôle emploi pour la période 2017-2020.

PNG - 481.5 ko

Créée en 2006, l’association "Nos Quartiers ont des Talents" accompagne vers l’emploi, via un système de parrainage assuré par des cadres en activité, des jeunes diplômés (Bac+3 et plus) issus de milieux sociaux modestes, de quartiers prioritaires ou de zone de revitalisation rurale.

Parmi les 40 000 candidats ainsi aidés en plus de dix ans (dont 62 % de femmes), sept sur dix ont trouvé un travail à la hauteur de leur qualification après une durée d’accompagnement de six mois en moyenne.

PNG - 284.3 ko

9000 jeunes parrainés
Pôle emploi a permis à près de 9 000 jeunes d’être parrainés par l’association, soit 50 % du total des inscriptions à Nos Quartiers ont des Talents. Entre 2014 et 2017, l’association a accompagné 17 832 jeunes diplômés.
En moyenne, 70 % des jeunes diplômés accompagnés accèdent à l’emploi.

À l’occasion de cette signature, le Gouvernement souhaite apporter son soutien à cette démarche qui s’inscrit dans sa volonté d’agir au plus vite pour améliorer le quotidien de plus de 5 millions de personnes habitant dans les quartiers de la politique de la ville, notamment avec la création des « emplois francs », accessible à tous les demandeurs d’emplois issus de ces quartiers, sans aucune condition d’âge ni de secteur d’activité.
Ce dispositif, qui vise à verser une prime aux entreprises qui embauchent des habitants issus de ces quartiers où le chômage est 2,5 fois plus élevé que la moyenne nationale, est une réponse aux barrières à l’emploi et aux discriminations territoriales qu’ils subissent.

Une démarche qui s’accorde avec la volonté du président de « Nos quartiers ont des Talents » Yazid Chir, qui estime que « la première condition, pour vraiment relancer l’ascenseur social, est de miser sur l’accompagnement personnalisé ». Car, face aux évolutions du marché du travail, à la mutation des emplois à venir, la vraie sécurité au travail est la compétence, la qualification.

png nqt_signature-15-nov17-ministre.png Téléchargement (270.1 ko)

Les Chiffres Clés

  • 38 680 jeunes intégrés en cumul depuis 2006 ;
  • 10 435 parrains et marraines ;
  • Tous les mois, il y a entre 50 et 100 nouveaux parrains/marraines ;
  • 930 partenaires-mécènes