Création de la Fondation Innovations Pour les Apprentissages (FIPA)

Le Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, François REBSAMEN et le Président de FACE, PDG de ENGIE, Gérard MESTRALLET ont créé la Fondation Innovations Pour les Apprentissages (FIPA), sous égide de FACE, mercredi 29 avril 2015.

La FIPA a pour objet de soutenir le développement de l’alternance sous toutes ses formes, en partant des entreprises, autour de 4 champs expérimentaux :
- innover pour développer l’apprentissage alterné (CFA, contrat d’apprentissage) ;
- innover pour développer la professionnalisation alternée (contrat de professionnalisation) ;
- innover pour développer l’insertion alternée (stage d’insertion, formation des demandeurs d’emploi) ;
- innover pour développer l’orientation alternée (SPRO, dispositifs d’orientation).

Les missions de la FIPA :
- Comprendre les besoins des entreprises, identifier les points de difficultés qui peuvent exister, et développer des pratiques innovantes pour y répondre.
- Faire émerger de nouvelles formes d’alternance en direction de tous les publics (pas seulement les jeunes mais aussi les séniors et les demandeurs d’emplois).
- Moderniser l’image de l’alternance.


Lancement de la fondation "Innovations pour les… par gouvernementFR

« L’apprentissage est un dispositif gagnant pour les entreprises »

A l’occasion du lancement de la FIPA, le Ministre du Travail a déclaré : « L’apprentissage, c’est une arme contre le chômage des jeunes et le point de départ d’une carrière réussie. Mais c’est aussi un dispositif gagnant pour les entreprises. Ces dernières ont plus que jamais besoin d’une main d’œuvre qualifiée qui corresponde réellement à leurs besoins de compétences ».

Aussi, pour développer l’apprentissage et atteindre l’objectif de 500 000 apprentis en 2017 fixé par le Président de la République, François REBSAMEN a expliqué qu’il « faut rapidement faire bouger les lignes », en affirmant que la FIPA permettra de proposer « des réponses nouvelles à des vraies problématiques », dont la mixité en matière d’apprentissage, la mobilité des apprentis, le numérique en faveur de l’apprentissage et le développement de l’apprentissage dans des métiers peu ouverts au sujet.

Sur ce dernier point, la DARES et France Stratégie ont remis hier au Ministre du Travail le rapport « Les métiers en 2022 ». Il dresse une liste des métiers peu concernés par l’apprentissage où il existe de fortes possibilités de développement. « La Fondation pourrait justement reprendre cette liste de métiers identifiés et mobiliser les entreprises de ces secteurs pour qu’elles recrutent des apprentis », a déclaré François REBSAMEN.

Par ailleurs, le Ministre a rappelé la mise en place de deux contrats de professionnalisation suite à la présentation du plan pour lutter contre le chômage de longue durée le 9 février :
- Le contrat de professionnalisation « nouvelle carrière », adapté aux demandeurs d’emploi ayant bénéficié d’une longue expérience professionnelle, mais ayant subi une rupture du contrat de travail à l’âge de 50 ans ou plus.
- Le contrat de professionnalisation « nouvelle chance », adapté aux demandeurs d’emploi de longue durée peu ou pas qualifiés.

Soutenir la Fondation Innovations Pour les Apprentissages

Lors de son intervention, le Ministre du Travail a encouragé les entreprises à s’engager en faveur de l’entreprise en soutenant la FIPA.

« Je crois que la FIPA constitue un cadre privilégié d’investissement, a expliqué François REBSAMEN, avant d’énumérer les deux formes sous lesquelles cet investissement pourra se faire :
« - Faire de votre entreprise un soutien financier privilégié de la fondation. Participer financièrement aux actions de la FIPA, c’est bénéficier de ses actions et de ses outils pour développer une politique d’apprentissage nouvelle et ambitieuse. C’est aussi être valorisé parmi les acteurs économiques et participer à une mission d’intérêt général.
- Tester des innovations en faveur de l’alternance, c’est faire de votre entreprise un véritable laboratoire d’idées pour inventer de nouveaux modes de formation. »

«  Investir dans la formation de la jeunesse, c’est investir dans l’avenir de votre entreprise  », a conclu le Ministre, signant par la suite la déclaration de partenariat.

Consulter :

- 

pdf Gouvernance de la Fondation Innovations Pour les Apprentissages (...) Téléchargement (55.8 ko)


- 


- 

pdf Déclaration partenariat FIPA Téléchargement (781.1 ko)


- La rubrique Apprentissage
- La rubrique Nouvelles solutions face au chômage de longue durée
- Discours de François REBSAMEN