24 juillet 2014
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Prime de 1000 euros pour l’embauche d’un 1er apprenti et moyens financiers accrus pour les CFA

François Rebsamen, Ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue Social, se réjouit de l’adoption par l’Assemblée nationale de l’amendement gouvernemental qui permettra à toute entreprise de moins de 50 salariés de bénéficier d’une nouvelle prime de 1000 euros pour l’embauche d’un premier apprenti. Cette mesure prendra effet dès la rentrée prochaine.

Cette prime pourra s’additionner à la prime de 1 000 euros à laquelle les entreprises de moins de 11 salariés ont droit dès qu’elles embauchent un apprenti.

Le Ministre salue également l’adoption, hier, d’un autre amendement, dans le cadre de la loi de finances rectificative. Cet amendement permet de majorer la part de la taxe d’apprentissage dédiée au financement des CFA par les entreprises à hauteur 150 millions d’euros supplémentaires dès 2015.

Pour assurer leurs nouvelles compétences, les régions, financeurs principaux de l’apprentissage, bénéficieront également dès 2015 d’une ressource fiscale assise sur la masse salariale.

L’adoption de ces amendements s’inscrit dans la logique de l’annonce du Premier Ministre, lors de la Grande Conférence Sociale, d’un plan ambitieux de développement de l’apprentissage et d’une mobilisation de 200 Millions euros supplémentaires en faveur des CFA et des employeurs d’apprentis.

Compte-tenu des moyens mobilisés en faveur des acteurs de l’apprentissage, le Ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue Social, François Rebsamen, tient à réaffirmer son objectif de 500 000 apprentis en 2017.