25 juillet 2014
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Les demandeurs d’emploi en juin 2014

En juin 2014, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A augmente et s’établit à 3,398millions (+9400, +0,3%).
Pour les inscrits à Pôle emploi ayant ou non travaillé dans le mois (catégories A, B et C), l’évolution est de +0,5%.
Cependant, des signes positifs sont visibles : le nombre de jeunes demandeurs d’emploi en catégorie A diminue en juin (-1 400), confirmant une tendance débutée au deuxième semestre 2013. En un an, le nombre de demandeurs de moins de 25 ans en catégorie A a diminué de -3,5%.

La situation des seniors continue, en revanche, à se dégrader malgré une évolution mensuelle moyenne moindre au second trimestre 2014 (+6 400 en moyenne/mois entre avril et juin, contre +8 300 en moyenne/mois entre janvier et mars 2014).

Ces chiffres confirment une reprise fragile au second trimestre 2014, en ligne avec les prévisions de croissance pour le premier semestre de l’Insee. Comme chaque mois il convient de les interpréter avec prudence s’agissant d’évolutions très volatiles.

Les efforts que le gouvernement déploie depuis deux ans ont permis de contenir la progression : au second trimestre 2012, la progression mensuelle moyenne du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A était de 18 700 ; au second trimestre 2013, de 17 200 ; au second trimestre de 2014, de 16 300.

Ces chiffres sont évidemment trop importants pour les citoyens touchés par le chômage, soit pour eux-mêmes, soit pour leurs proches.

Le Président de la République et le Premier ministre ont détaillé la feuille de route sociale du gouvernement lors de la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet dernier. Elle comprend des actions résolues pour l’emploi en particulier pour développer l’apprentissage, œuvrer en faveur de l’emploi des seniors, lutter contre le chômage de longue durée. Le Président de la République réunira les acteurs de la mobilisation autour de l’apprentissage en septembre pour donner suite aux conclusions de la grande conférence sociale.

La mobilisation des acteurs autour des outils mis en place pour le Gouvernement doit continuer et s’amplifier, en particulier autour du Pacte de responsabilité et de solidarité. L’accord conclu dans la branche de la chimie, prévoyant 47 000 embauches de 2015 à 2017, ouvre la voie à des accords ambitieux. Dès la rentrée de septembre, le ministre François Rebsamen réunira, à cet égard, l’ensemble des acteurs pour un suivi des négociations des 50 plus grandes branches. La dynamique doit s’intensifier. Le Gouvernement y sera attentif et le Premier ministre lancera à cette fin le comité de suivi des aides publiques incluant le suivi du Pacte et du CICE.

Tous les chiffres publiés par la DARES