28 septembre 2012
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

PLF 2013 : un budget travail et emploi en hausse de 4 %

Ce budget finance d’abord l’urgence

  • 2,67 Md€ de crédits budgétaires prévus pour la mise en œuvre de 100000 emplois d’aveniret pour le maintien d’un niveau élevé de contrats aidés (390000 contrats).

Il finance la consolidation du service public de l’emploi

  • la création à Pôle emploi de 2000 emplois en contrats à durée indéterminée est financée intégralement par l’État, avec une revalorisation de la subvention à l’opérateur de 1 360 millions d’euros à 1 467 millions d’euros.
  • les maisons de l’emploi (63 M€) et les missions locales (179 M€ - hors dispositif d’accompagnement des emplois d’avenir) bénéficient d’une reconduction de leurs crédits par rapport à 2012.

Il poursuit son soutien aux publics spécifiques et fragiles

  • Des mesures en faveur des personnes handicapées (337M€),dont l’accroissement significatif des aides aux postes dans les entreprises adaptées pour permettre la création de 1.000 places supplémentaires en faveur des travailleurs handicapés
  • La reconduction des crédits pour l’insertion par l’activité économique (197 M€)

Il finance la reconnaissance des compétences, la formation professionnelle et l’alternance

  • Il compense les exonérations de charges associées aux contrats d’apprentissage et contrats de professionnalisation à destination des jeunes et des salariés de plus de 45 ans : les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation pour un montant total de 1249 M€
  • La dotation globale de décentralisationcompense aux régions le coût financier des compétences qui leur ont été transférées en matière de formation professionnelle et apprentissage. Elle est stable depuis 2011ets’élève à 1702,7M€.

Ce budget participe à l’effort de réduction des déficits publics

  • Le plafond d’emplois 2013 est fixé à 10072 ETPT. Il est (avant transferts, notamment des agents de la DGEFP) en diminution de 1,4 % par rapport à 2012